Brésil/Chine : Bolsonaro dit oui au commerce, halte aux achats de terres

09.11.2018 - 08:00
-
Par notre correspondant en Amérique du Sud, Marc-Henry André
-

Au cours de sa campagne électorale, il avait pourtant stigmatisé les velléités des groupes chinois au Brésil, notamment dans le secteur agricole. Il est allé dans le même sens après sa réunion avec l’ambassadeur de Chine : « Je suis inquiet du fait que des terres agricoles brésiliennes soient vendues à d’autres pays parce qu’ils vont tuer notre agro-négoce, que ce soit la Chine ou d’autres pays. Tous les pays peuvent acheter au Brésil, mais acheter le Brésil, ça, non », a-t-il dit.

Mots-clés