Bruxelles met en garde Washington contre toute tentative de « remise en cause de la Pac »

06.07.2018 - 08:00
-
FXS
-
Alors que le conflit commercial avec les États-Unis risque de s’envenimer, les dirigeants européens sont aussi préoccupés par les droits compensateurs, pour l’instant provisoires, appliqués par Washington sur les importations d’olives espagnoles, qui, selon eux, sont « de nature clairement protectionniste » et « remettent en cause » la politique agricole commune.

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, doit rencontrer Donald Trump d’ici la fin du mois à Washington pour tenter de trouver une issue aux conflits commerciaux déclenchés par les États-Unis qui menacent maintenant de taxer les importations d’automobiles. Le 2 juillet, Donald Trump, a assuré que son administration discute d’un compromis avec les Européens. « Si nous y parvenons, ce sera positif, et sinon, ce sera positif aussi », a-t-il ajouté.

Mots-clés