Élargissement de l’UE

Bruxelles stigmatise les retards des pays candidats dans le domaine agricole

L’Ancienne république yougoslave de Macédoine (ARYM) remplit les critères pour rejoindre la Croatie et la Turquie sur le banc des pays candidats à l’adhésion à l’UE, estime la Commission européenne dans ses rapports annuels sur les progrès réalisés par les prétendants au statut d’État membre. Comme chaque année, ces documents soulignent les lacunes que ces pays doivent combler dans divers domaines, en particulier l’agriculture et les questions vétérinaires et phytosanitaires .

Sur les plans de l’agriculture, des questions vétérinaires et phytosanitaires et la sécurité alimentaire en général, les pays candidats (Croatie et Turquie) et les autres pays des Balkans ayant la vocation d’adhérer à moyen terme à l’UE affichent sans surprise un large retard. L’absence d’agence de paiements pour les aides de la Pac ou de système de contrôles de ces aides, les déficiences en matière d’hygiène et de contrôles vétérinaires, la nécessité d’élaborer de véritables stratégies en matière de développement rural, sont autant de défis à relever pour la plupart de ces pays.