OMC

Calendrier serré pour la négociation agricole

Crawford Falconer doit présenter dans la semaine du 12 mai un projet de compromis révisé après avoir encore une fois réuni les 8 et 9 mai le comité des négociations agricoles de l’OMC qu’il préside. Ce calendrier serré représente un compromis entre les pays membres qui veulent plus de temps et ceux qui ne veulent plus attendre, et reflète la course contre la montre à laquelle tous sont soumis, a-t-il expliqué le 30 avril. C’est dans ce même délai que doit être présenté, parallèlement, un projet révisé sur les échanges de produits industriels.

L’Australie, le Brésil, le Canada, l’UE et le Japon ont soumis le 30 avril à Genève un texte révisé sur les formules permettant d’évaluer la consommation intérieure d’un produit (catégorie, sous-catégories) afin de calculer le quota d’importation tarifaire qui lui sera appliqué s’il est classé comme « sensible ».