Chanvre : l’association européenne demande une harmonisation des règles dans l’UE

24.04.2020 - 08:00
-
(AG)
-
La filière européenne du chanvre voudrait profiter de la nouvelle Pac et des ambitions actuelles en termes de bioéconomie pour se développer. Seulement, estime l’Association européenne du chanvre industriel (EIHA), il faut pour cela harmoniser la réglementation européenne et permettre l’utilisation de l’entièreté de la plante, y compris les feuilles et les fleurs – un domaine très porteur actuellement avec l’explosion dans certains pays européens de la vente de produits au cannabidiol. Pour l’EIHA, une des premières choses à faire serait de relever le taux maximal de THC autorisé dans le chanvre à 0,3 % contre 0,2 % aujourd’hui.

Multi-usage, durable, « zéro émission », le potentiel du chanvre est énorme mais pour pleinement se développer la filière a besoin d’un certain nombre d’adaptations de la réglementation européenne, estime l’Association européenne du chanvre industriel (EIHA) qui publie le 21 avril un « manifeste du chanvre » proposant à la Commission européenne dix grandes mesures à prendre.

La surface de chanvre en Europe progresse ces dernières années, atteignant 48 000 ha en 2018, soit une hausse de 3,3 % par rapport à 2017 et 70 % en cinq ans.