Climat : le manque d’action accentue la faim et affaiblit la forêt

13.03.2020 - 08:00
-
IL
-
Comme le montre l’organisation météorologique mondiale (WMO) dans son dernier rapport, la période 2010-2019 représente la décade la plus chaude jamais enregistrée. Or, dans ce laps de temps, et malgré ces records, l’action politique ne semble pas avoir pris la mesure de l’urgence, au risque de contribuer au retour de la famine et de mettre en danger les capacités de stockage de la planète, comme celles de la forêt.

« Il est clair que les politiques actuelles ne contiendront pas la hausse du réchauffement sous 2°C, et encore moins sous 1,5°C, comme le prévoyaient les Accords de Paris », regrettent des chercheurs dans un article publié dans Nature début mars. Un triste constat qui trouve sa source dans une analyse des dix derniers rapports du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) qui évaluent l’écart entre les déclarations d’intention des pays et leurs réductions effectives d’émissions de gaz à effet de serre.

Mode crise