Commerce : États-Unis, Chine, Mercosur et réforme de l’OMC au centre des priorités de la présidence allemande

10.07.2020 - 08:00
-
Romain MILLET
-
Dans un contexte où l’UE est à la fois confrontée à la concurrence déloyale chinoise et à la diplomatie tarifaire punitive menée par Washington, l’Allemagne qui a pris la présidence tournante du Conseil de l’UE pour le second semestre 2020, a décidé de mettre ces enjeux en haut de son programme en matière commerciale. Elle ambitionne également de faire valider par les Vingt-sept l’accord avec le Mercosur avant la fin de l’année.

Face à la politique commerciale répressive de Washington, la présidence devrait fixer à l’ordre du jour de la réunion du conseil Affaires étrangères du 9 novembre, la mise en place d’une « boîte à outils de défense commerciale » qui viserait à préserver les intérêts de l’UE alors que la Commission européenne pourrait déjà avoir présenté les grandes lignes de son réexamen de la politique commerciale de l’UE (1) attendu pour fin 2020. L’UE attend toujours, dans le cadre d’une procédure miroir, la décision arbitrale de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) qui lui permettrait à