Conseil agricole : programme chargé

Pour leur première réunion sous la présidence de la Roumanie, le 28 janvier, les ministres de l’agriculture de l’UE vont aborder de nombreux aspects de la future Pac : le nouveau modèle de mise en œuvre, l’architecture du verdissement – points sur lesquels le commissaire européen va tenter de rassurer – et la question des cépages autorisés en viticulture (dans le cadre du règlement OCM unique). Mais l’avenir de la Pac devrait également s’inviter dans le débat prévu sur le plan pour développer les protéines végétales dans l’UE, puisque la question des paiements couplés volontaires devrait y être abordée. Divers autres dossiers seront discutés : l’antibiorésistance, la double qualité des produits agroalimentaires et la peste porcine africaine.

En l’absence, à ce stade, d’un accord sur le budget post-2020 – qui devrait être trouvé au plus tôt cet automne – et dans un contexte politique compliqué entre Brexit et élections européennes – échéances aux issues aussi incertaines l’une que l’autre –, la présidence roumaine du Conseil de l’UE se veut quand même ambitieuse pour le premier semestre 2019 et espère d’ici le mois de juin une approche générale partielle sur la prochaine Pac.

Mots-clés