Production mondiale

Davantage de politiques agricoles dans le monde, une nécessité

Lors d’une table ronde, le 30 janvier à Paris, organisée par le Cercle des économistes et Sofiprotéol, différents intervenants ont fait le point sur les nouveaux équilibres mondiaux concernant l’offre et la demande en produits agricoles. Outre l’essor des pays émergents en tant qu’offreurs, comme le Brésil, ou en tant que demandeurs, comme la Chine, le problème des pays en voie de développement a été abordé. Ces pays, souvent structurellement importateurs, sont très sensibles aux variations de prix des matières premières agricoles. Des pistes ont ainsi été avancées, lors de cet événement présentant l’ouvrage intitulé Les nouveaux équilibres agro-alimentaires mondiaux, afin de rééquilibrer les nouveaux rapports de force dans le commerce mondial des céréales.
«Depuis quinze ans, on observe un changement de donne mondial dans les rapports de force entre les pays producteurs qui animaient les rounds de l’OMC », a déclaré Philippe Tillous-Borde, directeur général de Sofiprotéol. L’idée étant que le jeu des négociations affrontant deux grandes puissances agricoles, Europe et Etats-Unis, et leurs pays affiliés à la fin des années 90 concerne un nombre de joueurs plus important.