Emmanuel Macron menace de faire capoter l’accord UE-Mercosur

Le 26 août, à peine le G7 de Biarritz achevé, le chef de l’État a réaffirmé son opposition à l’accord UE-Mercosur « en l’état ». Une menace qui vise à mettre la pression sur Jair Bolsonaro pour lutter contre les incendies en Amazonie et clarifier son engagement contre le réchauffement climatique.

« En l’état, je ne signerai pas le Mercosur. » En confirmant, le 26 août sur France 2, son opposition à l’accord de libre-échange UE-Mercosur tel qu’il est conçu actuellement, Emmanuel Macron a accru la pression sur Jair Bolsonaro. « Le texte n’est pas suffisant, il n’apporte pas les garanties que je voulais », a précisé le chef de l’État, citant notamment « les règles de contrôle » et surtout « le respect des engagements climatiques » de l’accord de Paris.