En Argentine, des « pools de semis » géants désormais installés

06.11.2020 - 08:00
-
Marc-Henry André
-
Vingt ans après leur surgissement après la crise argentine de la fin des années quatre-vingt-dix, une dizaine de groupes argentins, organisés sous la forme de « pools de semis », exploitent plusieurs centaines de milliers d’hectares chacun. Si certains géants ont disparu – signe de la fragilité de cette organisation – la plupart ont prospéré, jusqu’à acquérir de vastes propriétés foncières, à internationaliser leur capital et leurs activités. Symbole de cette réussite des pools, l’un d’eux, Adeco Agro, est coté à la Bourse de New-York depuis 2011.

Elles s’appellent AdecoAgro, Los Grobo ou Cresud. Si ces noms sont peu connus des agriculteurs français, ces sociétés sont pourtant à l’origine d’une partie significative du soja acheté par les éleveurs du Vieux Continent. Nées dans les années deux mille avec le développement du modèle des « pools de semis » en Argentine, à la faveur de la crise économique et du boom du soja, ces sociétés exploitent chacune plusieurs dizaines, voire plusieurs centaines de milliers d’hectares.

Mots-clés