En Argentine, le gouvernement veut nationaliser l’huilier exportateur Vicentín

12.06.2020 - 08:00
-
Par notre correspondant, Marc-Henry André
-
L’annonce surprise, le 9 juin, de l’expropriation du conglomérat agro-industriel Vicentin a provoqué la stupeur des professionnels du secteur agricole. Elle fait suite à des mesures pénalisantes pour ce secteur comme la hausse des taxes à l’exportation de soja et des restrictions de la Banque centrale argentine visant les agriculteurs et les importateurs d’intrants agricoles.

Six mois jour pour jour après son investiture, le président argentin Alberto Fernández a frappé un grand coup vis-à-vis du secteur agricole, le 9 juin, en expropriant le conglomérat agro-industriel Vicentín, l’un des principaux exportateurs de grains, huiles, farines et biocarburant d’Argentine, mis en liquidation judiciaire en février dernier avec une dette totale évaluée à plus d’un milliard d’euros, selon diverses sources.

Mots-clés