Exportation d'animaux: l'industrie australienne sur la sellette

 

Des contrôles réalisés auprès de l'industrie australienne d'exportation d'animaux ont révélé que son système d'auto-surveillance ne fonctionne pas, a indiqué début janvier le premier ministre faisant fonction, John Anderson. Ces inspections avaient été demandées par le gouvernement suite à l'affaire de la cargaison de moutons refusée par l'Arabie saoudite à l'automne dernier. Un rapport complet devrait être publié ce mois-ci. Les contrôles ont notamment porté sur le respect des règles de bien-être animal et la surveillance des cargaisons destinées à l'exportation.

Mots-clés