Bœuf aux hormones

Fin des sanctions américaines sur les produits alimentaires européens

Une nouvelle étape vient d’être franchie dans le différend concernant l’interdiction européenne du bœuf aux hormones qui empoisonne les relations commerciales entre l’UE et les Etats Unis depuis plus de 20 ans. Les autorités américaines ont en effet décidé de renoncer aux mesures de rétorsion à l’encontre des produits alimentaires européens.

Les Etats-Unis ont indiqué le 27 mai leur intention de définitivement abandonner le reliquat de droits supplémentaires qu’ils appliquaient aux produits alimentaires de l’UE (roquefort, foie gras, truffes, confiture de framboise, jus de fruits, porc danois et français, chocolat, châtaignes, eaux minérales, etc.), comme ils prévoyaient de le faire faute de pouvoir exporter dans l’Union de la viande de bœuf issue de bovins engraissés avec des hormones de croissance.