Huile d’olive : l’UE

Les arbitres de l’OMC n’ont pas donné satisfaction, le 4 septembre, à l’UE qui réclamait l’abolition de droits compensateurs appliqués par le Mexique sur ses exportations d’huile d’olive. Les juges ont certes estimé que cette mesure contrevenait à certaines règles internationales, notamment les conditions de l’enquête menée par le Mexique à propos des subventions reçues par les producteurs communautaires ainsi que la transparence et le calendrier de fixation des taxes en question.