Banque mondiale

La croissance agricole bénéficie aux plus pauvres

La croissance du PIB provenant de l’agriculture augmente les revenus des pays les plus pauvres deux à quatre fois plus qu’une croissance du PIB qui n’est pas due à l’agriculture. Tel est un des points forts du rapport 2008 de la Banque mondiale sur le développement dans le monde, présenté le 8 novembre à la Fédération nationale du Crédit agricole, en présence du ministre français de l’Agriculture, Michel Barnier.

D’abord la croissance agricole est le principal moteur de la croissance économique dans de nombreux pays pauvres, car c’est l’un des seuls secteurs d’activité, en termes d’emploi et de PIB généré, a soutenu Christopher Delgado, conseiller pour les stratégies et politiques rurales à la Banque mondiale. L’agriculture est une source de revenus importante, puisqu’elle concerne 2,5 milliards d’agriculteurs et 900 millions de ruraux vivant avec moins d’un dollar par jour, dans les pays en développement.