Reportage en Ukraine (3)

La production laitière dans les mains des « babouchkas »

22.06.2009 - 13:33
-
(VN)
-
Des kolkhozes aux « grands-mères ». En 20 ans, la production laitière ukrainienne a changé de mains, sous l’effet du démantèlement des grandes structures agricoles créées du temps de l’URSS. Des industriels comme Lactalis s’adaptent à cette situation complexe… en élargissant leurs rayons de collecte, par exemple.

A 45 ans, Raïssa Timochenko est une jeune retraitée. « J’étais institutrice, et pour ce métier là, en Ukraine, l’âge de la retraite est avancé », confie-t-elle. Aujourd’hui, elle reçoit sa pension de retraite et l’argent que lui donne Lactalis pour le service qu’elle offre à l’entreprise : assurer la gestion de point de collecte laitière du village de Komsomolk, à quelques kilomètres de la ville de Nikolaïev, au sud de l’Ukraine. Vêtue de son tablier blanc, Raïssa vérifie le niveau de remplissage du tank à lait de 1 600 litres dont elle a la charge.