Négociations de l’OMC

La réunion ministérielle suspendue aux avancées sur l’agriculture

« Il y a un consensus clair sur le fait que, si nous voulons conclure les pourparlers d’ici la fin de l’année, nous devons tenir une réunion ministérielle d’ici la fin mai », a confirmé le 25 avril l’ambassadeur américain auprès de l’OMC, Eckhart Guth. « Nous travaillons encore sur cette hypothèse, même si rien n’est garanti, rien n’est inscrit dans le marbre », a-t-il reconnu. L’organisation et le calendrier de cette session ministérielle, envisagée à l’origine dans la semaine du 19 mai, dépendent en grande partie des progrès réalisés au niveau technique par les négociateurs sur l’agriculture qui devaient se retrouver encore une fois le 30 avril à Genève .

«Le compte n'y est pas » dans les négociations du cycle de Doha, a déclaré la secrétaire d'Etat française chargée du commerce extérieur, Anne-Marie Idrac, lors d’une visite au siège de l’OMC à Genève, le 25 avril. « La France est d'une très grande vigilance sur les grands équilibres qui devront être trouvés », a-t-elle dit, ajoutant qu’il n'est pas possible pour le moment d'assurer qu'aura lieu en mai la réunion au niveau ministériel envisagée pour accélérer les pourparlers.