Crise

La sécheresse et la guerre civile provoquent la famine au Sahel

La crise alimentaire au Sahel inquiète toujours plus les ONG. Face à une sécheresse, la région souffre d’un déficit de 600 000 tonnes de céréales. Le conflit au Nord-Mali, et l’arrêt des échanges commerciaux avec les pays frontaliers ne font qu’aggraver la situation.
La FAO (Food and Agriculture organization) a lancé un nouvel appel aux dons « pour conjurer une crise alimentaire » au Sahel, dans un communiqué du 9 mai. La région connaît en effet une « crise alimentaire aiguë », a confirmé Ladji Niangane, secrétaire administratif de l’Union nationale des coopératives agricoles de Kayes (Mali) le 9 mars, lors d’une conférence organisée par le CCFD-Terre solidaire (Comité catholique contre la faim et pour le développement).