L’«analyse technique» de la France

Dans une «analyse technique», distribuée à Luxembourg, de la proposition sur l’accès au marché faite le 11 octobre par la Commission européenne, la France se déclare «surprise» que celle-ci ait annoncé une «réduction linéaire sans flexibilité» des droits de douane, une limitation des produits sensibles (soumis à une moindre réduction tarifaire, mais devant en contrepartie faire l’objet d’un contingent tarifaire) à 8% des lignes tarifaires et un «traitement très ambitieux» pour ces produits.