L’Argentine instaure une taxe à l’export sur les produits alimentaires

07.09.2018 - 08:00
-
De notre correspondant en Argentine, Marc-Henry André
-
En vue d’atteindre l’équilibre budgétaire en 2019, le gouvernement du président Mauricio Macri a établi une taxe douanière sur les céréales, les viandes et tout autre bien agroalimentaire, biocarburants inclus. La même semaine, le ministère de l’Agroindustrie a été officiellement relégué au rang de secrétariat d’État.

En pleine crise monétaire, le ministre de l’Économie argentin, Nicolás Dujovne, a annoncé, le 3 septembre, l’instauration « provisoire jusqu’au 31 décembre 2020 » d’une taxe à l’exportation prélevée sur la totalité des biens agricoles et industriels. Un décret correspondant a été publié au Journal officiel le 5 septembre, qui précise que le montant de la nouvelle taxe se calcule en fonction d’un prorata de 12 % de la valeur FOB de la marchandise avec un plafond équivalent à 4 pesos pour chaque dollar états-unien facturé à la douane.

Mots-clés