Négociations de l’OMC

Le cycle de Doha doit reprendre sur fond de tensions européennes

La France a dénoncé le 29 janvier à Bruxelles, où était réuni le Conseil agricole de l’UE, le « comportement agité » du commissaire européen Peter Mandelson lors de pourparlers en marge du Forum économique mondial de Davos (Suisse) des ministres du commerce d’une trentaine de membres de l’OMC. Ceux-ci ont convenu, le 27 janvier, de reprendre le cycle de Doha, sans pour autant fixer un calendrier. « », a toutefois prévenu Pascal Lamy, le directeur général de l’organisation. « ».

Pascal Lamy a dit, à Davos, qu’il s’attendait à une nouvelle offre de Washington. « Bien sûr, elle se profile », a-t-il affirmé. « Les Etats-Unis y sont prêts et nos agriculteurs savent qu’il nous faudra faire sans doute des propositions supérieures à ce que nous avancions jusque-là, mais seulement à condition que l’Union européenne fasse de même et que d’autres marchés s’ouvrent davantage au commerce international », a déclaré à ce propos Susan Schwab, la représentante américaine au commerce.