Trois questions à Samuel Masse, vice-président du CEJA

« Le point noir, ce sont les plans stratégiques de la Pac »

PRODUCTION

Nouvellement élu, le 28 juin (1), vice-président du Conseil européen des jeunes agriculteurs (CEJA), le Français Samuel Masse, viticulteur bio dans l’Hérault, espère, lors de son mandat, ouvrir cette organisation vers d'autres mouvements. Deux gros dossiers vont aussi l’occuper : la future Pac, avec le risque d’une renationalisation de cette politique, et l’accord de libre-échange que vient de signer la Commission européenne avec le Mercosur.

Mots-clés