Organisation commune des marchés

Le pouvoir des organisations de producteurs, prioritaire aux yeux de Strasbourg

11.06.2012 - 17:27
-
(FXS)
-
Rapporteur du Parlement européen chargé du volet « organisation commune de marché » des propositions de réforme de la Pac, le député français Michel Dantin, membre du groupe du Parti populaire européen (PPE), estime que « renforcer le pouvoir de marché du secteur de la production agricole au sein de la chaîne d’approvisionnement constitue un chantier prioritaire ». Partisan, pour cela, d’un grand débat sur le droit de la concurrence, il suggère aussi, dans ses projets d’amendements, d’améliorer le filet de sécurité, d’associer le secteur privé à la gestion des marchés, ainsi que de maintenir jusqu’en 2020 les quotas sucre et jusqu’en 2030 au moins les droits de plantation viticoles (1).
– Filet de sécurité. « La logique de filet de sécurité pour les producteurs doit être développée dans son entièreté, en prévoyant notamment que la définition des prix de référence et que les modalités d’activation de l’aide au stockage privé tiennent pleinement compte de l’évolution des prix pratiqués sur les marchés, des coûts de production et des marges bénéficiaires des producteurs », fait valoir le rapporteur parlementaire.
Il suggère ainsi d’étendre la période d’intervention publique pour le beurre et le lait écrémé en poudre, qui irait