Le soja en représailles

06.04.2018 - 08:00
-
François-Xavier SIMON
-

Les menaces de sévères punitions commerciales que s’adressent mutuellement Washington et Pékin sont une motivation de plus pour la mise en œuvre, effective cette fois-ci, d’un plan protéines européen. Pour l’instant, sur le terrain, la Chine se contente de taxer le porc ou le vin en provenance des États-Unis, en réponse aux droits de douane que lui inflige ce pays dans le secteur sidérurgique.