Présidence française de l’UE

L’efficacité énergétique, priorité de Greenpeace

Les économies d’énergies sont le parent pauvre du paquet « climat-énergie » européen, estime Greenpeace qui présentait le 18 juin ses priorités pour la présidence française de l’UE. L’organisation écologiste veut rendre contraignant l’objectif européen de 20% d’efficacité énergétique à l’horizon 2020.

«L’énergie la moins chère et la moins polluante est celle que l’on ne consomme pas ». Greenpeace a le sens de la formule pour faire passer ses messages. L’organisation écologiste, qui présentait le 18 juin à Paris ses priorités pour la présidence française de l’Union européenne, considère que la sobriété énergétique est « la moitié de la solution à la crise climatique ». Se référant à des chiffres de la Commission européenne, Greenpeace indique que la réalisation de 20% d’économies d’énergie en Europe réduirait les émissions du Vieux continent de 780 millions de tonnes par d’ici 2020.