Sécurité alimentaire

Les agences de l’ONU anticipent des prix alimentaires élevés et volatils

17.10.2011 - 14:34
-
(AC)
-
La volatilité et la fermeté qui caractérisent les prix alimentaires sont appelées à persister et pourraient même s’accentuer, rendant ainsi les paysans, les consommateurs et les pays pauvres encore plus vulnérables à la paupérisation et à l’insécurité alimentaire, selon le dernier rapport sur la faim dans le monde diffusé le 10 octobre par les trois agences de l’Onu basées à Rome, la FAO, le Fonds international de développement agricole (FIDA) et le Programme alimentaire mondial (PAM).
Les petits pays tributaires de leurs importations, notamment en Afrique, sont particulièrement menacés, surtout que nombre d’entre eux affrontent encore les graves problèmes issus de la crise économique et alimentaire de 2006-2008, notent les trois agences de l’Onu.