Colloque Farm

Les enfants de la transhumance rêvent d'une vie d'écoliers

22.12.2014 - 08:00
-
(CR)
-
Dans les pays sahéliens, les enfants d'éleveurs nomades ont difficilement accès à l'éducation. Ce pourrait être la limite principale de la pérennisation du métier de pasteurs qui ont choisi de limiter la transhumance pour scolariser leurs enfants.

« Les nouvelles technologies sont porteuses d'espoir pour les questions éducatives en milieu isolé… elles peuvent redonner vie au pastoralisme », a assuré Boureïma Dodo, secrétaire exécutif du Réseau des organisations d'éleveurs et de pasteurs d'Afrique de l'Ouest, lors du colloque Farm sur l'agriculture et l'insécurité à Paris, le 16 décembre. Dans les pays du Sahel, concilier la transhumance et la scolarisation des enfants est quasiment impossible. Pourtant, des initiatives commencent à voir le jour pour réconcilier vie nomade et éducation.