Marchés agricoles mondiaux

Les Européens veulent s’attaquer à la volatilité « extravagante » des prix

La volatilité du prix des denrées alimentaires est un problème mondial qui doit encore faire l’objet d’une « attention soutenue », selon les chefs d’Etat et de gouvernement de l’UE. Une volatilité « extravagante » liée à la spéculation, selon le président français Nicolas Sarkozy, qui veut s’y attaquer lors de sa prochaine présidence du G20. En la matière, un projet de rapport du Parlement européen plaide pour « une action européenne plus hardie ».
Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’UE, réunis les 28 et 29 octobre à Bruxelles, devaient, selon le projet de conclusions de leurs débats, souligner que, même si l'économie mondiale « est en train de surmonter la crise », « il subsiste un certain nombre de questions qui doivent faire l'objet d'une attention soutenue », parmi lesquelles « la volatilité du prix des denrées alimentaires sur les marchés mondiaux ».