Ail

Les professionnels européens de l’ail continuent de craindre la Chine

Les organisations professionnelles et coopératives agricoles européennes (Copa-Cogeca) demandent à la Commission de Bruxelles de ne pas prendre pour référence 2009, année « exceptionnelle » où les prix de l’ail ont quelque peu remonté, pour chiffrer les concessions que l’UE doit offrir à la Chine dans ce secteur en compensation du dernier élargissement de l’Union.
Depuis le 1er juin 2001, les importations d'ail sur le marché communautaire sont soumises à un droit de 9,6 % et un montant spécifique de 1 200 euros par tonne, à l’exception d’un contingent tarifaire de 58 870 tonnes réparti sur des périodes trimestrielles pour l’Argentine, la Chine et d’autres pays tiers.
Mots-clés