L’ombre de la demande chinoise plane sur l’échec des négociations

À la veille d’une tentative de relance à Lisbonne des négociations UE-Merocusr, Bruxelles se demandait si l’intérêt des Sud-Américains n’a pas faibli à ce stade des négociations en raison des débouchés que la forte croissance de la Chine offre actuellement à ses exportateurs de matières premières. Les grands pays producteurs d’Amérique du Sud, Argentine et Brésil en tête, bénéficieraient ainsi d’un important « effet richesse » engendré par la très forte demande chinoise.