Politiques commerciales

L’UE doit libéraliser davantage la Pac, selon l’OMC

Pour consolider la reprise et assurer la durabilité de la croissance, il est impératif que l’UE continue d’engager des réformes structurelles fondamentales et, notamment, libéralise davantage son régime commercial pour les produits agricoles « par la simplification de la structure tarifaire ainsi que la réduction des droits de douane élevés et des incitations visant ces produits », conclut le rapport du secrétariat de l’OMC sur les politiques et pratiques commerciales de la Communauté présenté et discuté à Genève les 6 et 8 avril.

Le niveau effectif de protection tarifaire de l’UE pour les produits agricoles est probablement supérieur au niveau estimé d’après les EAV (équivalents ad valorem, en pourcentage) du fait de « diverses simplifications », considère l’OMC, qui cite par exemple « l’exclusion, lors des calculs, de certaines lignes tarifaires non ad valorem du fait de l’absence de données d’importation et l’exclusion des composantes non ad valorem de certaines lignes ».