Mali : Plus simple d’acheter du lait importé

L’élevage a beau représenter 8 % du PIB malien et constituer la troisième ressource du pays en matière d’exportations, « les besoins locaux en lait et produits laitiers sont couverts à 50 % par les importations », a signalé Amadou Diallo, fondateur de l’ONG ICD (Initiatives conseils développement), le 16 octobre. Pour cet ingénieur agronome, il ne s’agit pourtant pas d’une concurrence déloyale.