UE/Russie

Moscou crée ses propres critères de risques liés à la vache folle

15.02.2010 - 05:26
-
(LV)
-
La Russie a communiqué récemment aux Etats membres de l’UE une nouvelle classification, différente de celle de l’OIE, pour les risques liés à l’encéphalopathie spongiforme bovine. Elle a également regretté que les entorses sanitaires constatées par ses inspecteurs en Europe soient la règle et non l’exception.
Le Portugal et le Royaume-Uni font toujours partie des pays à risque élevé d’ESB et l’Allemagne, la France, l’Espagne, l’Irlande et l’Italie restent sous contrôle étroit selon les informations communiquées par les services vétérinaires russes à l’Union européenne.
Mots-clés