Néonicotinoïdes : Bruxelles veut une tolérance zéro sur les résidus dans les importations

La Commission européenne devrait proposer d’ici la fin de l’année un projet de règlement abaissant à zéro la limite maximale de résidus autorisés pour deux insecticides néonicotinoïdes interdits d’usage dans l’UE à cause de leur impact sur la santé des abeilles – la clothianidine et le thiaméthoxame – y compris pour les produits importés.
Marie-Annick Carré
La Commission européenne devrait proposer d’ici la fin de l’année de fixer à zéro la tolérance pour les résidus des néonicotinoïdes clothianidine et thiaméthoxame (interdits d’utilisation dans l’UE) pour les produits alimentaires importés. Une disposition qui s’apparente à une clause miroir.

La Commission européenne a confirmé qu’elle soumettrait aux États membres d’ici la fin de l’année un projet de règlement abaissant à zéro (techniquement au seuil de détection) la limite maximale de résidus pour deux insecticides néonicotinoïdes – la clothianidine et le thiaméthoxame – y compris pour les produits importés.