Neuf milliards d’habitants en 2050, à moins d’une catastrophe

31.01.2020 - 08:00
-
Ivan LOGVENOFF
-

Dans un article paru le 22 janvier dans la revue Population & société, Henri Leidon, directeur de recherche à l’Institut national d’études démographiques (Ined) confirme qu’il est « difficile d’imaginer une population mondiale nettement inférieure à neuf milliards en 2050 », à l’inverse des prévisions du modèle dit « du Club de Rome ». Dans ce modèle « d’effondrement endogène » datant de 1972, la population mondiale atteindrait un pic de 11 milliards d’habitants en 2050, avant de chuter brutalement et de revenir à six milliards d’habitants en 2100.