Pac post-2020 : les États membres cherchent à lever un maximum de contraintes

Au fur et à mesure où ils avancent dans leurs discussions sur l’avenir de la Pac, les États membres restent toujours aussi divisés sur les orientations à prendre et demandent surtout un maximum de flexibilité. Difficile dans ces conditions d’imaginer qu’un compromis – même partiel en l’absence d’accord sur le budget 2021-2027 – puisse être trouvé d’ici le mois de juin. Mais le temps ne presse plus vraiment, étant donné que le Parlement européen n’adoptera pas de position avant les élections du mois de mai.

Les sujets changent, mais les divisions restent. Les experts des États membres de l’UE se sont une nouvelle fois montrés divisés sur les dispositions de la future Pac lors de leurs discussions du 25 février en Comité spécial agriculture (CSA) (1).

Mots-clés