Négociations de l’OMC

Pessimisme à Bruxelles

Le directeur de l’OMC, Supachai Panitchkapdi, a salué les progrès réalisés lors des pourparlers agricoles du 2 au 4 juin à Genève qui ont, selon lui, permis de réduire les divergences entre les différents groupes de négociations. Toutefois, Bruxelles semble quelque peu pessimiste sur l’obtention d’un accord intermédiaire avant fin juillet, compte tenu de l’absence de propositions concrètes émanant des pays émergents du G20 sur l’accès au marché et de « l’attitude négative » des pays en développement (PED) africains du G90.

À l’issue des pourparlers agricoles du 2 au 4 juin à Genève, Supachai Panitchkapdi, le directeur de l’OMC, a félicité les négociateurs d’être parvenus à réduire leurs divergences sur les questions clés, à savoir une plus large ouverture des marchés et la réduction des subventions ayant pour effet de fausser les échanges internationaux. M. Supachai a néanmoins engagé les partenaires de l’OMC à accélérer leurs travaux afin de conclure un accord intermédiaire avant fin juillet. Lors de ces réunions, trois nouveaux documents émanant de différents groupes de négociations ont été présentés.