Pesticides : le chlopyrifos sur la sellette

La Commission européenne envisage de proposer de ne pas renouveler l’autorisation de mise sur le marché du chlorpyrifos, un insecticide utilisé pour la culture des fruits et légumes et que plusieurs études scientifiques considèrent comme un perturbateur endocrinien (une augmentation de la fréquence de l’autisme et de lésions cérébrales précoces chez des enfants exposés au chlorpyrifos avant et après la naissance a été constatée). Cette molécule dispose d’une autorisation, qui a déjà été prolongée, jusqu’au 31 janvier 2020.

Mots-clés