Politiques agricoles : l’OCDE appelle une nouvelle fois à réduire les soutiens distorsifs

03.07.2020 - 08:00
-
(RM)
-
« En grande partie, inutiles et dommageables » : c’est avec ces mots que l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) définit les mesures de soutien public en faveur du secteur agricole entre 2017 et 2019, dans son rapport annuel sur le suivi et l’évaluation des politiques agricoles, publié le 30 juin. En raison de leur caractère distorsif, l’OCDE appelle donc les gouvernements à réallouer leurs moyens financiers dans des investissements qui rendront leur secteur agricole plus productif, durable et résilient, alors qu’avec la survenance de la pandémie de Covid-19 ces soutiens publics pourraient bien connaître un rebond en 2020.

« Les mesures publiques de soutien direct aux agriculteurs, notamment celles qui maintiennent les prix intérieurs au-dessus des niveaux internationaux, nuisent aux consommateurs et ne font qu’accentuer les distorsions du marché », souligne l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) dans son rapport annuel intitulé « Politiques agricoles : suivi et évaluation » publié le 30 juin.