Pour les eurodéputés, le temps est compté

16.03.2018 - 08:00
-
François-Xavier SIMON
-

Sur les grands dossiers du moment — notamment le budget et la politique agricole post-2020 de l’UE —, les parlementaires européens ne peuvent certainement pas se contenter d’avancer à un train de sénateur. Et même s’ils font preuve de la plus clairvoyante célérité, les prochaines élections européennes, fin mai 2019, risquent de les empêcher de finir le travail, parce qu’ils ne sont pas les maîtres du temps que prendront les dirigeants des États membres pour se mettre d’accord sur le sujet qui détermine tout : les finances.