Commerce extérieur agroalimentaire

Profiter du patrimoine gastronomique français pour doper l’exportation

Le secrétaire d’État au Commerce extérieur, Pierre Lellouche, a annoncé le 22 décembre, sur le marché international de Rungis, un plan d’action pour doper l’exportation agroalimentaire, en profitant de la toute récente inscription de la gastronomie française au patrimoine immatériel de l’humanité. Cible de choix : les pays à forte croissance économique.
Le gouvernement lancera et détaillera en janvier un plan d’action du gouvernement pour dynamiser l’export agroalimentaire, a indiqué Pierre Lellouche à la presse, visitant le marché international de Rungis avec le ministre de l’Agriculture, Bruno Le Maire. L’objectif est de saisir les nombreuses opportunités de marché, qui se présentent notamment dans les pays émergents, comme a su le faire l’Allemagne, a indiqué Pierre Lellouche.