Sucre

Proposition de compromis pour débloquer l’accord UE/Croatie

La présidence finlandaise de l’UE a soumis aux Vingt-cinq un projet de compromis pour tenter de faire accepter par les États membres récalcitrants l’accord entre la Commission européenne et la Croatie prévoyant l’ouverture d’un contingent d’importation communautaire de 180 000 tonnes de sucre en provenance de ce pays, en remplacement du régime actuel de libre accès .

Selon le projet de compromis de la présidence finlandaise, le Conseil des ministres de l’UE adopterait telle quelle la proposition en discussion, moyennant une déclaration de la Commission à inscrire à son procès-verbal.

Mots-clés