Riz cambodgien et birman : producteurs et commerce de l’UE divisés sur le bien-fondé de la clause de sauvegarde

30.11.2018 - 08:00
-
(FXS)
-

Comme l’avaient fait trois jours auparavant les organisations de producteurs de cinq États membres, le Copa-Cogeca (organisations et coopératives agricoles de l’UE) ont réclamé le 22 novembre l’application « sans plus attendre » de la clause de sauvegarde que la Commission européenne envisage d’imposer sur le riz Indica en provenance du Cambodge et de la Birmanie (1). « La Commission reconnaît les dommages économiques causés par ces importations exemptes de droits de douane en liaison avec l’accord ‘Tout sauf les armes’ (EBA) », rappelle le Copa-Cogeca.