Sanctions américaines : la France, l’Italie et l’Espagne appellent la Commission européenne à intervenir d’urgence

Victimes collatérales du différend qui porte sur les subventions réciproques accordées à Airbus et à Boeing, la France, l’Espagne et l’Italie, pays les plus durement touchés par les sanctions américaines, ont demandé très explicitement à la Commission de réagir promptement pour soutenir les filières agricoles ciblées, lors du Conseil agricole du 14 octobre à Luxembourg. La Commission européenne a souhaité avant tout rassurer et attend de voir l’évolution de la situation avant d’intervenir.

Réunis lors d’un Conseil agricole à Luxembourg le 14 octobre, les ministres de l’Agriculture des États membres ont eu un échange de vues avec la Commission européenne et la présidence finlandaise du Conseil concernant l’augmentation brutale et non justifiée des droits de douane par les États-Unis sur certains produits agricoles européens, à hauteur de 4,3 milliards € à partir du 18 octobre, date confirmée par l’OMC le même jour.

Mots-clés