Crise alimentaire

Seules des politiques agricoles nationales peuvent contenir l’instabilité des cours

Les spécialistes du marché des matières premières agricoles réunis par le CSAAD (Conseil stratégique de l’agriculture et de l’agro-industrie durable) mercredi 28 janvier ont insisté sur la nécessité de soutenir des politiques agricoles volontaristes pour prémunir les pays du tiers-monde contre les crises alimentaires.

Les « émeutes de la faim » de 2008 sont apparues en premier lieu dans les pays les plus dépendants des importations. « Dans ces États il y a eu des politiques “pro-consommateurs” pour fournir une alimentation à bas coup à partir des excédents mondiaux au détriment de la production locale », constate Bernard Bachelier directeur de Farm (Fondation pour l’agriculture et la ruralité dans le monde).