UE/Nouvelle-Zélande : des négociations de libre-échange peu porteuses pour l’agriculture européenne

15.02.2019 - 08:00
-
(FXS)
-
Les organisations agricoles de l’UE estiment que leur secteur n’a pas grand-chose à gagner, au contraire, d’un accord de libre-échange avec la Nouvelle-Zélande, dont la négociation se poursuivra le 18 février malgré les incertitudes créées par le Brexit. Les deux parties ont déjà échangé leurs offres d’accès au marché, mais pas pour les secteurs sensibles que sont les produits laitiers, les viandes ovine et bovine et certains fruits et légumes.

L’UE tiendra dans la semaine du 18 février une troisième série de négociations de libre-échange avec la Nouvelle-Zélande, pays où était attendu les 14 et 15 février le commissaire européen à l’agriculture Phil Hogan pour, notamment, des entretiens avec les ministres du commerce et de l’agriculture, David Parker et Damien O’Connor. Bruxelles et Wellington comptent poursuivre ensuite leurs pourparlers au cours de deux réunions supplémentaires d’ici juillet (1).