Environnement

Un accord sans engagement concret à Rio+20

Comme c’était prévu au regard des négociations qui avaient précédé le sommet, la Conférence Rio+20 sur le développement durable a abouti, le 22 juin, à une déclaration finale a minima. Le commissaire européen à l’environnement, Janez Potocnik, a notamment regretté qu’aucun « délai concret » pour atteindre les objectifs n’ait été défini.
La Conférence Rio+20 des Nations Unies pour le développement durable s’est conclut le 22 juin par une déclaration commune des 190 pays participant intitulée « Le monde dont nous voulons », qui a été jugée très insuffisante par les observateur. Ainsi commence le texte final : « Nous, chefs d’Etat et de gouvernement, renouvelons notre engagement envers le développement durable et envers un avenir économiquement, socialement et écologiquement durable pour notre planète et pour les générations présentes et futures ».