Négociations de l’OMC

Une base de compromis jugée encore trop déséquilibrée

Une semaine après la présentation à Genève des textes de compromis sur les modalités de libéralisation des échanges en agriculture et pour les produits industriels (NAMA) par Crawford Falconer et Don Stephenson , et à l’issue d’une première session de discussions du Comité de négociations agricoles présidée par M. Falconer, les positions des membres de l’OMC convergeaient au moins sur un point : ces projets constituent une bonne base de discussion, mais ils présentent d’importants déséquilibres à corriger.

La majeure partie des Etats membres de l’UE, laquelle devait dévoiler sa réaction officielle devant le Comité des négociations commerciales de l’OMC le 26 juillet, ont mis en garde la Commission européenne le 22 juillet, à l’occasion d’un dîner des ministres du commerce, sur la nécessité d’obtenir un rééquilibrage entre les exigences et concessions de chacun dans les textes de compromis.