Ceta : toujours pas « d’effet significatif » sur les filières sensibles

Quatre ans après le début de sa mise en œuvre provisoire, l’accord commercial avec le Canada n’a toujours pas « d’effet significatif » sur les filières européennes sensibles, d’après le récent bilan dressé par un service du Premier ministre.

Toujours rien à signaler. C’est le message qu’était venue adresser la patronne d’un service placé sous l’autorité de Matignon, lors de son audition à l’Assemblée nationale le 29 septembre. Pour la secrétaire générale des Affaires européennes (SGAE) Sandrine Gaudin, quatre ans après sa mise en place provisoire, l’accord commercial avec le Canada (Ceta) n’a toujours pas eu « d’effet significatif » sur les quatre filières agricoles sensibles (viandes bovine, ovine, porcine, volaille, sucre, éthanol).